Richelieu (par Isaac de Benserade Gentilhomme normand)

Cy-gist, oui, gist, par la mort-bleu !
Le cardinal de Richelieu ;
Et ce qui cause mon ennui,
Ma pension avecque lui.

Ci-gît un fameux Cardinal
Qui fit plus de mal que de bien
Le bien qu'il fit, il le fit mal
Le mal qu'il fit, il le fit bien.

Paul Scarron

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie,
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.
Passant, ne fais ici de bruit
Garde bien que tu ne l'éveilles :
Car voici la première nuit
Que le pauvre Scarron sommeille.

Robespierre

Passant, ne pleure pas ma mort
Si je vivais tu serais mort.

Alfred de Musset

Mes chers amis, quand je mourrai,
Plantez un saule au cimetière.
J'aime son feuillage éploré;
La pâleur m'en est douce et chère
Et son ombre sera légère
A la terre où je dormirai.

 

En 1955, Marilyn Monroe suggéra elle-même que son épitaphe soit la suivante

Ici repose Marilyn Monroe, 97 - 62 - 92

Francis Blanche

Laissez-moi dormir ! J'étais fait pour ça !

Par J. du Lorens, France

Ci-gît ma femme : ho! qu'elle est bien!
Pour son repos et pour le mien.

Sur une tombe sur XVIIème siècle, France

Jean sous cette pierre close
Repose (si on peut bien
Sans faillir dire : "Il repose"
D'un qui ne fit jamais rien).

 

D. de La Monnoye sur la tombe de l'abbé de La Rivière, qui avait promis par testament, cents écus à celui qui ferait son épitaphe.

Ci-gît un très grand personnage,
Qui fut d'un illustre lignage,
Qui posséda mille vertus,
Qui ne trompa jamais, qui fut toujours fort sage...
Je n'en dirai pas d'avantage,
C'est trop mentir pour cents écus.

 

Epitaphe collective à l’entrée du cimetière des Salles-du-Gardon (Gard)

Nous avons été ce que vous êtes
Vous deviendrez ce que nous sommes.

 

Anonyme : 

Je vous l’avais bien dit que j’étais malade !




Classe de 3A, mai 2012


Ludovic B.


Reposant très confortablement dans ma tombe,
Je vous écoute tout le temps passer en trombe !
Arrêtez-vous, je vous en prie, quelques instants,
Histoire de contempler ce très beau monument,
Qui, si mon testament a été respecté,
Doit-être en marbre, argent, platine et or plaqué.


Ici repose M. Stefen
Etre loin de vous me fait plaisir !
Entendre vos voix me fait souffrir !
Penser à vous est mon pire souvenir !



Aymeric B.


Oui oui, cher passant
Apprenez qu'on peut effectivement mourir d'une grippe.

Ne déposez point de fleurs en ce lieu
Laissez en paix mes allergies.




Coralie B.

Ici repose une demoiselle
Qui aimerait laisser une dernière pensée
A tous ceux qu'elle a déçus, pour elle
Cette vie n'aura été qu'émerveillement devant la stupidité
Des personnes. Bref, ici repose "Elle". 

 


Charles J.


Le prêtre avait stipulé : "Qu'il repose en paix", alors circulez !

Souvenez-vous de moi, comme ce que j'ai été, et non comme vous auriez voulu que je sois. 





Mathilde K.


Ci-gît une jeune fille prénommée Mathilde,
Elle est partie rejoindre son amoureux.
Des rêves plein les yeux, elle veut côtoyer les cieux.
Sa force est son sourire, sa faiblesse, sa générosité.
La perte d'une personne chère a fini par la tuer.


Jérôme M.


Ici repose Jérôme M.
A force de draguer, on finit par en crever
Se faire assassier, sans aucune pitié
Tout cela pour de simples paroles, pour charmer
Maintenant, les gens ne savent plus plaisanter
M'assassiner uniquement pour un baiser...





Classes de troisième, mars 2011


Ici repose Ebru O. :

Vos larmes sont mes douleurs
Vos visites sont mes joies
Mais votre mort sera ma colère

Je vous regarde d’une fenêtre
Certes vous me manquez beaucoup
Mais je peux vous attendre encore un peu
Car j’ai le temps éternel


Ici gît Nicolas
Celui qui repose ici
N’avait que des rêves inaboutis
Il attend ainsi quelqu’un
Pour les reprendre en main
En attendant, il se reposera


Ici repose Laetitia,
Mort douloureuse ?
Ou pas.
N’aie crainte,
Je suis heureuse,
Même si tu ne le vois pas.


Ici fertilise Anaïs
Aujourd’hui j’aime ma terre
La vie est belle, facile et tranquille … (au paradis)

Ici s’amuse Anaïs
Dormir est la plus belle chose quand on est vivant
Moins drôle quand on le fait tout le temps.







Classe de 3A, avril 2010


Ici repose Anaïs L.
La mort est venu la chercher
Pour un long voyage
Au dessus des nuages...
Au moins là-haut, il y a toujours du soleil !


Ici repose Marie S.
La beauté s'en est allée
Mais l'esprit, lui, est resté
Le corps n'est que l'outil de la pensée


Anaëlle

Mes chers amis , quand je mourrai,
Venez me voir , comme vous le faites,
Plantez des roses et ce sera parfait,
Souriez fort et égayez vos têtes,



Classes de 3A et 3B, janvier 2009 




Dimitri

Ci-gît une personne qui essaya de faire
Dans l'ombre des autres, avec une main de fer
Ce que peu de personnes furent capables d'accomplir
Mais c'est avec chance qu'il put réussir



Ci-gît  Marie
Qui fut non d'un grand esprit
Mais d'un esprit grand
Ce qui fait toute la différence.



Ci-gît Ophélie
Qui un matin
S'est réveillée
Non dans son lit
Mais au paradis.


Laurène

Ci-gît une demoiselle solitaire
Qui avait un goût de la vie tellement amer
Et qui aujourd'hui se retrouve six pieds sous terre.

Ici repose Jérémy
Ne pleurez point
Il n'était rien
Ne pleurez pas de joie
Il n'entend pas
Il n'entend plus
Il n'a plus de jus
Cette pile sur patte
N'a plus la patate.



Ci-gît Laura
Une gourmande de la vie
Jusqu'au bout du ventre.



Ici repose en paix Christophe
Mort glorieusement ...
Assassiné par des mendiants !
Ta mort n'a servi à rien,
Et cela nous fait tous du bien .
Pitié, ne reviens jamais,
Cela me tuerait.


Ici repose Marion.
Heureusement pour elle,
Et pour vous,
Là où elle est
Elle ne pourra plus s'inquiéter
Sauf si par malheur
Vous disiez du mal d'elle
Alors, attention; prenez garde
Les tombes ont des oreilles !




Ci gît Jonathan,
Lui qui a vécu la mort de son vivant,
N'étant alors pas tout à fait vivant,
Mais pas assez mort, pour ne pas voir mourir sa vie,
Dans la paume de la mort.
Enfin, il a été pour nous ce que la pomme est au chêne,
C'est à dire,
RIEN!


Arnaud

Ci gît ma personne,
Et sa vie monotone,
Et sous cet automne,
Encore je frissonne.
Cela vous étonne ?
Mais ne le dites à personne !

Ici repose Vincent **in
Un garçon n'aimant pas le latin,
Plus de déclinaison, ni de conjugaison,
Deux seules choses manqueront,
Les bavardages et les morpions ...


Ici repose Marion
Morte d'une de ses histoires pas drôles.



Ci-gît  Alexis,
Bonne nuit.

 

Ci-gît Aliciane 
Dommage pour vous
Je parlerai encore moins.

 
Ci-gît Aliciane
Elle avait peur de l'avenir ;
Aujourd'hui il est tout tracé .


Florine

Ne pleurez pas
Car cette douleur que vous portez
N'est finalement que le pâle reflet
De l'éternel voyage qui m'attend


Justine


On dit souvent que le ridicule ne tue pas,
Malheureusement pour moi cette expression est fausse.